Que prévoir pour le camping ?

Que prévoir pour le camping ?

Que vous soyez campeur en mobil-home, chalet, bungalow ou tentiste, voici les règles et l’équipement auxquels chaque campeur doit penser.

Charte du campeur

Do

• Respect de la faune et la flore.

• Animaux en laisse et ramassage des déjections

• Emmener les poubelles à destination et utiliser des poubelles à tri sélectif

• Accepter le règlement intérieur

• Respect de la notion de propriété privée

• Comportement éco-citoyen, consommation raisonnable de l’eau et ressources naturelles

• Attitude courtoise

• Echange et assistance entre campeurs

Don’t

• Pas de feu dans la nature. Vigilants avec les mégots.

• Tranquillité d’autrui : Pas de nuisances sonores de jour et de nuit tels les éclats de voix, aboiements, radio, télévision, moteur…

• Pas de vidange sauvage. Fermeture des robinets de vidange.

• Respect des aménagements publics ou privés : ne pas laisser de trace

• Laisser propre les lieux de halte et camping : Pas d’objet ni détritus.

• Ne pas stationner devant les monuments, paysages, fenêtres d’habitation, commerces, écoles, panneaux routiers et pas plus de 48h.

Source : http://www.ffcc.fr/20/charte-du-campeur

Prévoir le budget de vacances en camping

Que se passe-t-il si votre frère ou votre sœur venait à vous rendre visite sur votre lieu de camping cette année ? Il vous faudrait compter un tarif par personne supplémentaire car l’entrée est payante pour les visiteurs souhaitant profiter des équipements. De plus, il ne faudra pas oublier la taxe de séjour. Si vous souhaitez vous déplacer pour visiter et si le camping est un peu éloigné, il faudra aussi penser à réserver un véhicule de location. Enfin selon les activités que vous souhaitez faire sur place le camping peut vous les facturer tout comme l’accès des animaux de compagnie qui peut être payant.

L’astuce budget est de prévoir d’emmener tout ce dont vous aurez besoin et qui coûterait cher à acheter sur place. Bien entendu, pour le matériel de montage de tente ou autre ustensile volumineux, vous pouvez toujours compter sur l’entraide inter-campeurs pour vous dépanner.

1. Equipement du parfait campeur

La tente

Pour installer votre tente, vous aurez besoin d’un maillet. Une pelle pliante pour vous aider à fixer votre tente au sol ne sera pas du luxe.

Pour dormir, pensez à emmener un tapis de sol et/ou un matelas gonflable et/ou un sac de couchage par personne. Pour plus de confort, optez pour des oreillers que vous pouvez garder avec vous le temps du voyage en voiture. Une lampe à LED à suspendre pour les veillées nocturnes et un cadenas devraient vous rendre service assez souvent.

Matériel du campeur

Lampe torche, couteau tranchant ou couteau suisse sont à emporter avec vous. Par sécurité prévoyez un cadenas pour les sacs et des vêtements de saison, notamment un K-way. Selon les activités, prévoyez deux paires de chaussures. Pour prendre soin de vos proches, pensez à préparer une trousse de secours, le nécessaire de toilette, ainsi qu’un kit de voyage de couture. Selon la région, un spray anti-pique vous protégera des moustiques. La tapette à mouches a sa place au moment du barbecue où du déjeuner en plein air. Encore pour les insectes, pensez à la « lampe bleu » ou les pièges autocollants qui les éliminent. Une astuce efficace reste le serpentin ou encore les bougies à base de citronnelle pour les séjours prolongés en extérieur comme la veillée nocturne.

1. Cuisine et alimentation

Pour vos repas, prévoyez table et chaises pliantes et même un parasol pour vous protéger du soleil. La glacière préservera des écarts de températures vos denrées alimentaires. Pour la cuisine, il est utile d’avoir un réchaud à gaz, voir des allumettes ou briquet qui pourront servir aussi en cas de barbecue. Pour la préparation du repas, vous aurez besoin d’accessoires telles les casseroles, une passoire, des couverts et assiettes ainsi que des verres. Des bols peuvent être pratiques pour le petit-déjeuner mais aussi comme récipients annexes. On les oublie souvent, mais pensez bien à prendre au moins un ouvre-boîte, un tire-bouchon si vous consommez du vin ou un décapsuleur pour les bières. Enfin pour l’après-repas, il vous faudra de l’aluminium, des boîtes en plastiques pour conserver les aliments. Vous pouvez aussi emmener en avance vos produits préférés non périssables pour éviter des frais annexes sur place et équilibrer votre budget.

Pour les boissons, pensez au café lyophilisé voire des sachets de thé. En condiment, le minimum vital reste le sel, poivre, l’huile et le vinaigre.

2. Nettoyage et entretien, équipements divers

Pour votre vie quotidienne sur place, vous pourriez avoir besoin d’une balayette avec sa pelle afin de respecter la charte du campeur sur la propreté des lieux. Pour ce faire aussi, un seau ou bassine qui peut aussi servir pour le linge. La serpillère si vous avez un sol carrelé avec le liquide de nettoyage adéquat. Renseignez-vous sur le type de sol auprès du camping. Pour le nettoyage encore vous aurez besoin d’éponges, de liquide vaisselle, et aussi nettoyant liquide pour le linge (encrasse moins que la poudre et peut-être utilisé à la main). Une corde à linge de fortune peut vous être très utile avec ses pinces à linge. Pour essuyer, des torchons seraient à prévoir.

Dans la liste des autres équipements pratiques on pensera aux sacs-poubelle, à une rallonge électrique ou des multiprises selon le matériel que l’on prévoir d’emmener. Compter le nombre de prises que vous utiliserez simultanément pour ne pas manquer.

Le papier toilettes peut parfois manquer, ce qui est fâcheux.

Pour essuyer toute catastrophe, le papier absorbant sera de mise. Si vous êtes fumeur, pensez au cendrier portatif. Si vous emmenez votre poste pour diffuser de la musique marchant pensez aux piles et son chargeur et là encore respecter la charte antibruit du parfait campeur. Si vous avez des lampes, pensez aux ampoules en cas de panne.

Un peu de ficelle permet de fixer et attacher de nombreux objets pendant votre voyage ou même sur place. Si jamais vous cassiez quelque chose vous pouvez aussi emmener de la colle forte tout matériau.

Pour occuper vos soirées, prévoyez un jeu de cartes ou des jeux de société portatifs.

Enfin pour visiter la région, si internet n’est pas disponible sur place, prévoyez des livres ou guides de la région.

3. Hors camping, en milieu sauvage

Si vous partez en pleine campagne, vous pouvez emporter avec vous une douche extérieure.

Il n’y a pas de source d’énergie donc pensez aussi à un chargeur solaire ou une lampe et radio à dynamo.

Les thermos ou gourde vous aideront à transporter les liquides et à les préserver de la chaleur ou du froid. En pleine nature, les ustensiles en aluminium sont plus résistants.

Si vous souhaitez boire des liquides récupérés en pleine nature, pensez à employer un filtre à eau, il vous faudra aussi penser aux pastilles pour purifier l’eau. Il existe des toilettes sèches en carton.

Enfin pour ce genre d’expérience, mieux vaut emporter une boussole voire une couverture de survie par personne !

Où faire du camping sauvage ?

En montagne, mais en dehors des régions montagneuses françaises, de l’Everest et de l’Himalaya, quel lieu accessible serait aussi grandiose à voir sur le continent américain ?

Avez-vous déjà pensé aux Rocheuses au Canada ? Cela reste un endroit magique à visiter avec de nombreux lieux de camping comme on en trouve déjà sur les sites d’avis tels TripAdvisor ou sur le Routard.

Vous pouvez ajouter à ce séjour la visite de Québec ou Montréal. La compagnie aérienne Corsair dispose de vols réguliers pour vous y rendre. Parmi les activités nature au Canada, la cueillette des pommes dans les fermes est vraiment quelque chose à voir : vous participer à la collecte de vos propres pommes dans un grand sachet puis vous payer le montant en kg de votre collecte. De nombreuses variétés de pommes sont disponibles. Vous avez bien souvent une boutique avec des produits dérivés des pommes cueillies. Bref, une chouette activité en famille, à la campagne.

Si vous comptez faire un séjour prolongé avec votre propre véhicule et votre équipement de campeur, vous pouvez aussi opter de vous y rendre depuis les Etats-Unis pour profiter des paysages sauvages des canyons. Cependant le passage de l’immigration reste assez complexe et la route est longue jusqu’au Canada.

Les commentaires sont fermés.